Pour compenser la distanciation entre les clients qui sera certainement demandée par l’Etat aux restaurants et débits de boisson, lors de leur réouverture (prévue en principe le 2 juin), la ville autorisera des extensions de terrasses, qui feront l’objet d’une autorisation pour chaque établissement.

Le présent projet concerne les voies qui comportent le plus d’établissements, soit le boulevard Fernand Moureaux, la rue des Bains et la place Foch. Les autres établissements bénéficieront d’aménagements semblables, adaptés à chaque situation.

Selon les localisations, trois types aménagements sont prévus : extension des terrasses sur les trottoirs, extension en empiétant sur quelques places de stationnement ou extension sur la chaussée.

Le principe consiste à conserver les cheminements piétons actuels afin de préserver l’accessibilité des personnes à mobilité réduite.

Les aménagements pourront être modifiés en fonction de l’expérience acquise.

Sur le boulevard Fernand Moureaux,
Cinq établissements (la Crêperie du port, le Joinville, le Central, les Vapeurs et les Voiles) pourraient bénéficier d’une extension sur un espace piéton, 19 pourrait se voir accorder une ou deux places de stationnement (ce qui représenterait environ 10 ou 20m² dans chaque cas) et un seul (Marinette) pourrait s’installer sur une voie de circulation à l’entrée de la rue des Bains.

La rue des Bains sera rendue piétonne sur toute sa longueur à compter de 11h00, ce qui permettra aux établissements d’étendre leurs terrasses (entre 11h00 et 00h00). Les terrasses devront être installées et désinstallées quotidiennement. Elles devront pouvoir être désinstallées en urgence en cas d’incendie…

Place Foch, les terrasses pourront être étendues sur des espaces de stationnement, sécurisés avec des blocs bétons déposés sur une demie-voie de circulation pour quatre d’eux eux, et sur un espace piéton dans le cas des Embruns.  

Afin de compenser les places de stationnement neutralisées (50 au total), l’esplanade du pont sera ouverte au stationnement (hors jours de marché), selon des modalités identiques à celles des quais, ce qui libérera une soixantaine de places (l’horodateur situé près du manège forain sera accessible).

Les aménagements nécessaires (installations des plots béton, traçage des lignes jaunes, déploiement des panneaux de signalisation) impliquent cinq jours de travail des services techniques municipaux.

Cliquez ici pour accéder au communiqué de presse complet